Trouver un mode de garde : les démarches à faire pendant la grossesse

Pour les futures mamans, cette période de confinement vient ajouter une part d’inconnu et d’inquiétude aux petites appréhensions de la grossesse. Du suivi médical à l’organisation de l’accouchement, tout est à repenser pour préparer au mieux l’arrivée du bébé. Heureusement, ce temps suspendu est aussi propice à la réflexion et n’empêche pas d’engager les démarches nécessaires pour la suite, comme la recherche d’un mode de garde pour la rentrée. Si les crèches et les assistantes maternelles n’accueillent plus d’enfants depuis le 16 mars, elles restent disponibles pour répondre aux questions et demandes des futurs parents. Qui gardera votre bébé lorsqu’il sera né ? Pour faire le bon choix et mener vos démarches sereinement et dans les temps, faites confiance à notre to-do list réalisée avec la complicité de Choisir Ma Crèche.

1 / Commencer par se poser les bonnes questions

Il n’est jamais trop tôt pour vous interroger, avec votre conjoint, sur le mode de garde que vous souhaitez pour votre futur enfant : crèche ou assistante maternelle, à plein temps ou seulement quelques jours par semaine ? Échangez sur le sujet dès que votre grossesse est confirmée et demandez-vous quelle solution est la plus adaptée à vos besoins et à vos envies.

Assistante maternelle : les + et les –

Les + :  Si vous souhaitez que votre bébé soit gardé dans un environnement calme et familial, l’assistante maternelle (ou « nounou ») est une option qui peut vous séduire. À son domicile ou chez vous, elle peut accueillir votre enfant à temps plein avec au maximum trois autres enfants. C’est une solution confortable et plus personnalisée, dans laquelle une relation de confiance s’instaure : quand cette relation se passe bien, elle permet plus de dialogue et de flexibilité que l’accueil en collectivité, notamment sur les horaires. Recruter une nounou peut s’imposer aussi lorsqu’on a un bébé fragile, sensible au moindre virus ou présentant des allergies qui exigent un suivi individuel et strict au moment des repas.

Les – : Cette option implique également quelques contraintes : à commencer par l’organisation des entretiens pour trouver la perle, les parents deviennent alors employeurs et doivent prendre en charge la partie administrative : établir le contrat de travail, effectuer les déclarations mensuelles auprès de Pajemploi, s’organiser lors des congés de la nounou et des périodes de formation obligatoire. Bien souvent, il faut aussi fournir les repas de l’enfant et les couches. Enfin, le coût d’une assistante maternelle peut varier en fonction du nombre d’heures, de la commune de résidence et des revenus du foyer, mais cette solution est souvent plus coûteuse qu’une crèche.

Crèche : les + et les –

Les + : S’il vous semble important que votre enfant se sociabilise dès le plus jeune âge, vous préfèrerez sans doute chercher une place en crèche. À temps plein, ou pour quelques jours ou demi-journées par semaine, les crèches et micro-crèches (10 enfants maximum) offrent un environnement aussi épanouissant que sécurisant aux tout-petits, dès deux mois et demi : une équipe de professionnels certifiés, un cadre réglementé et un projet pédagogique favorisant la sociabilisation, l’autonomie et la créativité. Pour les parents qui travaillent, elles ont l’avantage de ne fermer, le plus souvent, que 4 à 5 semaines par an. Certaines crèches privées se montrent aussi plus flexibles sur les horaires et s’adaptent le plus possible aux agendas des familles accueillies.

Les – : En accueil collectif, un bébé de quelques mois sera moins materné que chez une nounou, c’est une chose à savoir lorsqu’on confie pour la première fois son enfant. Pour un bébé sensible, on peut préférer par exemple une micro-crèche, moins bruyante et où l’équipe sera plus disponible. Pour certains parents et certaines professions, les horaires fixes de la crèche peuvent être difficiles à respecter. Enfin, en cas de maladie, certaines crèches refuseront d’accueillir un enfant s’il est susceptible de transmettre un virus aux autres petits. Là encore, tout est une question de confiance et d’empathie avec l’équipe, mais inscrire son enfant en crèche nécessite d’être à l’aise avec la notion de collectivité et de règlement.

2 / Votre to-do list pour trouver une nounou

  • Commencez par vous rapprocher du centre de PMI (Protection Maternelle et Infantile) de votre ville : il se chargera de vous transmettre une liste de nounous agréées qui exercent près de chez vous.
  • Dès votre deuxième trimestre de grossesse, vous pouvez commencer à les contacter pour organiser des rencontres.
  • Préparez avec soin les entretiens avec une liste de questions détaillées et exigez des références précises.
  • Une fois votre perle trouvée, mettez-vous d’accord sur les horaires, le salaire, l’organisation afin d’établir son contrat de travail.
  • Créez votre compte CAF si vous n’en avez pas encore, et faites une demande de « Complément de libre choix de mode de garde » pour bénéficier des aides.

3 / Votre to-do list pour trouver une place en crèche

S’inscrire en crèche municipale

Contactez votre mairie dès le début de votre grossesse : on vous renseignera sur les délais et les démarches pour une inscription en crèche municipale. Les commissions d’attribution des places en crèches ont lieu une à deux fois par an (avril/mai/juin et plus rarement en décembre pour les rentrées de janvier).

Notez qu’il faut être résident de la ville pour avoir une chance d’obtenir une place. Sachez aussi que vous ne pourrez pas choisir la crèche de rattachement, puisque celle-ci sera cartographiée par rapport à votre adresse de résidence à l’instar des cartes scolaires par un tracé de quartier défini par la mairie.

Étant donné le nombre de places limité en crèches municipales, enclenchez en parallèle des recherches du côté des crèches privées et interentreprises.

Trouver une place en crèche privée

Cette recherche peut commencer dès que la grossesse est confirmée et ne se limite pas aux crèches de votre ville, vous pouvez en effet vous intéresser à des structures qui sont proches de votre lieu de travail ou sur votre trajet quotidien.

Pour éviter de devoir appeler les crèches unes par unes, commencez par centraliser vos recherches en remplissant un court formulaire sur le site Choisir Ma Crèche  : ce service* vous permet d’élargir votre recherche et de profiter de tarifs plus intéressants et négociés, grâce à la solution de crèche interentreprises.

Ce système permet aux entreprises de réserver des berceaux dans des crèches privées dans le but d’aider leurs employés à mieux concilier leur vie de parents et leur vie professionnelle. Si vous ou votre conjoint travaillez dans une entreprise d’au moins un salarié, vous pouvez en bénéficier. Vous accédez ainsi à un réseau de crèches privées à des tarifs équivalents à ceux d’une crèche municipale, puisque c’est votre entreprise qui prend en charge une partie des coûts.

Une fois le formulaire rempli, un membre de l’équipe Choisir Ma Crèche* vous recontacte dans les 48h et fait le point avec vous sur vos souhaits et critères. Il dresse ensuite une liste de crèches susceptibles de vous intéresser.

Abordez le sujet avec votre employeur ou votre Responsable des Ressources Humaines, et mettez-le en contact avec Choisir Ma Crèche. Un membre de l’équipe prendra le relais pour lui expliquer le principe et les avantages de cette solution pour l’entreprise, notamment grâce à une fiscalité avantageuse encouragée par l’État. Ce dispositif est ouvert à toutes les entreprises, Choisir Ma Crèche accompagne les TPE, les PME et toutes les catégories professionnelles privées dans la réservation de berceaux, donc n’ayez pas peur d’en parler à votre employeur qui préfèrera savoir que vous anticipez votre retour au travail en cherchant un mode de garde fiable pour reprendre le travail dans des conditions optimales.

Choisir Ma Crèche se charge ensuite de coordonner pour vous l’organisation des visites auprès de votre shortlist de crèches préférées afin que vous fassiez votre choix. (En période de confinement, les visites seront programmées dès la réouverture des crèches)

Communiquez votre décision à l’équipe de Choisir Ma Crèche, qui s’occupe également de toutes les formalités administratives une fois l’accord de l’entreprise obtenu.

*Pour les parents, l’accompagnement de Choisir Ma Crèche est 100% gratuit. Pour en savoir plus, lisez notre article ici, et découvrez des témoignages de parents ayant bénéficié du système de crèches interentreprises.

Réalisation : Les Louves X Choisir Ma Crèche