Crème solaire pour bébé : bien choisir sa protection pour l’été

Avec les premiers rayons de soleil revient la question de la protection de la peau de nos enfants et en particulier les tout-petits. Quelle crème solaire choisir pour eux et pour toute la famille ? Quel indice et quelle fréquence pour son application ? Comment repérer les produits sains et sans risques ? Faut-il choisir entre sécurité et sensorialité ?

 

Quel indice de protection solaire choisir pour protéger la peau d’un bébé ?

Qu’ils soient blonds au teint diaphane ou bruns à la peau mat, les plus petits ont une peau fine et fragile sur laquelle il convient d’appliquer une crème très haute protection (SPF 50* ou SPF 50+). Cet indice, s’il est effectivement respecté par le fabricants (ce qui n’est pas toujours le cas, à en croire des tests réalisés par l’UFC-Que Choisir*), signifie que seuls 2% des UV filtreront (contre 3,33% pour les crèmes 30 « haute protection » et 4% pour les crèmes moyenne protection indiquant un indice 25).

Quelle quantité et à quelle fréquence appliquer la crème solaire ?

L’information est suffisamment martelée pour que l’on s’en souvienne : pour rester protégé, il est nécessaire d’appliquer la crème solaire toutes les deux heures et systématiquement après la baignade ou après avoir transpiré. La formule « couche généreuse » généralement inscrite sur l’emballage signifie qu’il faut compter, pour un adulte de taille moyenne, 6 cuillères à café (soit environ 36 ml) de crème pour protéger l’ensemble du corps. Pour un tout-petit, comptez environ 15 ml.
À noter : une crème solaire contenant des filtres anti-UV chimiques, composés de molécules organiques, doit être appliquée 20 à 30 minutes avant l’exposition. C’est le temps nécessaire pour que les filtres commencent à absorber les rayons UV et à les transformer en chaleur.

Les crèmes (le plus souvent bio) utilisant des filtres minéraux (généralement des oxydes de zinc ou de titane) sont quant à elles efficaces dès l’application : assemblage de microparticules, ces filtres diffractent la lumière et réfléchissent les UV, agissant comme une barrière.
Bon à savoir : certains produits solaires combinent les deux types de filtres et couvrent ainsi tout le spectre solaire.

Les marques à acheter les yeux fermés

Ces infos incontournables intégrées, reste à faire le bon choix parmi l’offre pléthorique de produits solaires. Faut-il choisir une crème solaire dédiée aux bébés ou aux enfants ? Pas nécessairement. Dès lors qu’un produit solaire est suffisamment protecteur et exempt d’ingrédients jugés indésirables, il conviendra à tous les membres de la famille.
Parmi les bons vieux classiques qui ne déçoivent ni par leur composition ni par leur efficacité : les produits solaires à l’eau Thermale d’Avène et Anthélios de La Roche-Posay.

Du côté des solaires bio, on apprécie particulièrement les crèmes du laboratoire Biarritz et la gamme solaire de Biosolis. En crème ou en lait, ils sont aussi efficaces qu’agréables à appliquer et, pour ne rien gâcher, sont dénués de substances nocives pour la santé et pour l’environnement.

Les ingrédients à bannir de nos crèmes solaires

Pour trouver une crème solaire adaptée à toute la famille en toute sécurité, on peut aussi apprendre par cœur la liste des composants à éviter absolument : Éthylhexyl methoxycinnamate, Cyclopentasiloxane, Oxybenzone, Octyl-méthoxycinnamate (OMC) ou encore 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC)… Autant de filtres solaires suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.

Pour faire son shopping cosmétique en tout sécurité, on peut aussi se référer à l’appli QuelCosmetic. Récemment lancée par l’UFC Que Choisir, elle permet de savoir, en un clin d’œil, si la composition d’un produit solaire est propre ou pas. Disponible gratuitement sur iOS et Android.

*enquête réalisée au printemps 2017 par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir

Emilie Cuisinier

Lire aussi sur Les Louves

Bronzage et grossesse : comment éviter le masque et les taches brunes ?
T-shirts anti-UV pour enfants : 3 jolies marques pour les protéger du soleil