Ces petites choses qui changent en amitié quand on devient maman

Forgée à l’école primaire ou à l’université, cette amitié a tout vu et tout supporté. Pourtant le jour où l’une d’entre nous devient maman, les priorités et les moments partagés changent irrémédiablement. De nouveaux critères et de nouvelles attentes se créent chez l’une, des frustrations peuvent naître chez l’autre. Qu’est-ce qui change vraiment entre amies lorsque l’on devient maman ? À peu près tout, mais, on l’espère, rien d’essentiel.

 

Les conversations
C’est le plus flagrant, au point que vous vous agacez vous-même de ne parler entre filles que de marques de couches, d’érythèmes fessiers et de nuits cauchemardesques, alors qu’il y a quelques mois vous parliez de voyages, de cinéma et de sexe sans complexes.

Le sexe, justement
Si les échanges tournaient volontiers autour des nouveautés à expérimenter ou de vos expériences les plus osées, depuis que l’enfant occupe la chambre voisine, la discussion consiste à comparer le nombre de jours/semaines/mois sans câlins, et échanger des recettes « pour s’y remettre ».

Les soirées
Adieu (ou presque) les apéritifs improvisés le jeudi soir et les nuits en boîte : après quelques tentatives, la découverte de la gueule de bois des jeunes parents vous pousse à proposer un raisonnable goûter à votre meilleure amie le samedi après-midi, et le brunch dominical devient votre rendez-vous incontournable…

Les aveux
Qu’elles sont loin les croustillantes confidences de votre BFF (#BestFriendForever, c’est comme ça que vous l’appelleriez si vous aviez 20 ans aujourd’hui). Dernièrement, elle a osé vous avouer que sa dernière épilation date de l’été dernier, et que faire des enfants est à la fois la pire et la meilleure chose qui puisse vous arriver…

L’hypocrisie
Parce que non, entre amies, on ne se dit pas toujours toute la vérité, de peur de blesser. Elle vous dira évidemment que votre bébé est magnifique et « trop mignon », et plus tard, n’osera jamais vous dire en face que vos enfants sont mal élevés. Autant que vous le sachiez.

Les preuves
Prouver son amitié, il y a bien longtemps, c’était porter le chapeau auprès des profs ou des parents, conduire pour toutes au retour d’une soirée ou ne pas draguer le coup de cœur d’une autre. La maternité donne de belles occasions de relever le niveau : garder ses enfants, être une marraine géniale ou simplement être là en cas de coup dur ou pour toute envie incontrôlée de soirée régressive…

Les bons plans
Ses deux places gratuites pour un festival de Rock, ça c’était avant. Aujourd’hui vous avez davantage besoin de sa liste de baby-sitters véhiculées et titulaires du Bafa, ou de toute sa collection de pyjamas en cachemire taille 6 mois.

La vérité
Pour ça, rien n’a changé. Elle seule connaît la version non censurée, avec les bonus, de votre accouchement.

M. D

Lire aussi sur Les Louves
Congé maternité : comment en profiter avant l’arrivée de bébé ?
Vos confidences : allaiter ou pas, avez-vous ressenti une pression par rapport à votre décision ?

À lire aussiRetrouvez les articles de la semaine