1 mois de grossesse : quels sont les symptômes ?

Les mille petits phénomènes que vous observez sur votre corps depuis quelques jours sont-ils liés les signes d’un début de grossesse ? Le faisceau d’indices est-il suffisant pour aller acheter un test de grossesse pour confirmer vos soupçons ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici les symptômes courants qui marquent les premières semaines d’une grossesse.

L’absence de règles est souvent le premier signe qui alerte les futures mamans de leur état. Cependant, un léger saignement vaginal peut intervenir 6 à 12 jours après la fécondation. On appelle cela le saignement d’implantation ou saignement de nidation : l’oeuf fécondé s’implante à ce moment-là dans la muqueuse de l’utérus, une zone très irriguée qui saigne facilement. Cette perte de sang est généralement légère. Elle se caractérise par sa couleur rosée, marron clair ou très foncée. Elle dure de quelques heures à trois jours maximum : bien moins que de véritables règles.

D’autres symptômes peuvent apparaître sous l’effet des hormones de la grossesse, et ils sont nombreux. Cependant, il est peu probable que vous les expérimentiez tous. Vous pouvez d’ailleurs très bien n’en ressentir aucun.

Nausées, goûts et dégoûts

Les fameuses nausées voire des vomissements peuvent se manifester dès la deuxième semaine de votre grossesse. On parle souvent de nausées matinales mais elles peuvent arriver à tout moment du jour… ou de la nuit. Souvent quand vous avez faim. La meilleure parade : manger plus souvent et en petites quantités et prendre son mal en patience. Les nausées disparaissent généralement au deuxième trimestre de grossesse.

Vous pouvez aussi avoir une sensibilité inhabituelle aux odeurs ou être dégoûtée par certains aliments que vous consommez habituellement sans problème. À l’inverse, vous pouvez avoir envie de choses insolites ou que vous n’appréciez pas spécialement en temps normal.

Fatigue, mauvaise humeur

Les changements hormonaux peuvent aussi entraîner sautes d’humeur, crises de larmes ou irritabilité dès les premières semaines de grossesse. Vous pouvez aussi ressentir une fatigue inaccoutumée, des somnolences ou des envies de sieste alors que vous détestez habituellement dormir en journée…

Mal aux seins, mal au ventre

Côté corps, votre poitrine peut être sensible ou douloureuse. Vos seins vous sembler énormes, plus lourds. Des veines que vous n’aviez jamais observées peuvent apparaître. Les aréoles peuvent également foncer de manière significative au cours de la grossesse. Pas d’inquiétude donc si leur couleur vous semble brusquement changée.

Votre utérus commence aussi doucement à grossir, ce qui peut provoquer des tiraillements dans le bas-ventre. Il commence aussi à appuyer sur la vessie et peut vous donner envie d’aller faire pipi plus souvent.

Si vous éprouvez l’un ou plusieurs de ces symptômes et que vous soupçonnez une grossesse, procurez-vous un, voire deux tests de grossesse en pharmacie (test urinaire).
Quand faire le test ? Pour éviter un faux négatif, on conseille de réaliser le test au minimum 3 semaines après le rapport sexuel non protégé, c’est le temps qu’il faut pour que l’hormone de grossesse Bêta-HCG soit sécrétée, en cas de grossesse le taux de HCG est multiplié par deux. Si le test urinaire est positif, confirmez ce résultat avec un test sanguin réalisé en laboratoire, et prenez rendez-vous chez votre gynécologue !

 

Credit Photo : Flavia Gava / Unsplash