Retour au travail : les clefs pour trouver son rythme après le congé maternité

Après neuf mois passés à préparer l’arrivée de son bébé, trois mois à apprivoiser son nouveau rôle de maman, vient le moment de la reprise du travail et une nouvelle vague d’interrogations pour la jeune maman.Trouver un mode de garde, gérer un nouvel emploi du temps, s’organiser avec son conjoint, retrouver sa place au bureau et sa motivation, sans frustrations ni culpabilité… Avec la complicité de l’équipe de Choisir Ma Crèche, on a décidé vous accompagner dans ce moment crucial du retour au boulot : Bérengère Touchemann, coach de carrière aux côtés des mamans, vous livre ses secrets pour trouver votre rythme après votre congé maternité.

Pourquoi le moment du retour au travail après un congé maternité est-il une période délicate pour les jeunes mamans ?

Retourner travailler après l’épreuve de la grossesse, de l’accouchement et du post-partum représente un sacré challenge physique et psychique : ce n’est pas rien ce que les femmes vivent pendant ces mois-là ! En général on a accumulé une dette de sommeil conséquente, notre corps sort tout juste d’un marathon et on ne s’est pas du tout reposée pendant le post-partum (en particulier si l’on a un autre enfant en bas-âge en plus de son nouveau-né) !

Au plan professionnel, le moment du retour de congé maternité est donc délicat et mérite d’être bien accompagné par l’entreprise.  

C’est-à-dire ? Que peut attendre une jeune maman de son employeur pour préparer son retour de congé maternité ?

Cela commence par une discussion avant le départ en congé maternité, pour poser un cadre sur ce qui va être fait pendant son absence et ce qu’elle fera à son retour, éventuellement se projeter sur son organisation, et dans l’idéal la planification d’un rendez-vous préalable à la reprise, environ 3 semaines avant. Cet entretien permet d’aborder les conditions de la reprise de son poste, la mise à jour avant la passation des dossiers. Malheureusement la communication n’est pas toujours fluide dans les entreprises et de nombreuses mamans reviennent de congé maternité sans avoir été informées de changements d’effectifs ou de poste, très fréquents d’ailleurs dans la période actuelle… Le fait de ne pas être au courant en amont crée une charge, un stress supplémentaire pour la jeune maman.

Vous reprenez bientôt le travail ? Demandez gratuitement votre place en crèche avec le service Choisir Ma Crèche

Nombreuses sont celles qui remettent tout en question à ce moment-là : changer de métier, se reconvertir, ou modifier leurs horaires, voire travailler moins… Est-ce que ces questionnements sont inévitables après un congé maternité ?

Heureusement dans certains parcours tout se passe très bien, si l’entreprise accompagne bien l’avant et l’après congé maternité. Mais c’est vrai qu’il y a eu une accélération de la quête de sens depuis la crise sanitaire, à cela s’ajoute le fait que le congé maternité est un temps propice à la réflexion : on prépare l’arrivée de son enfant, mais on sort aussi la tête du guidon, or, il est très rare de se déconnecter vraiment du travail aujourd’hui, même le week-end… Comme les bonnes idées qui arrivent souvent pendant les vacances, le congé maternité représente selon moi une opportunité d’avoir une vraie parenthèse, de voir émerger d’autres choses, de revenir à soi et à ses priorités. J’encourage d’ailleurs à initier ce genre de réflexion avant l’arrivée du bébé, après on a moins le temps de se poser les bonnes questions…

Comment amorcer cette réflexion pendant le congé maternité ? Quelles questions se poser à soi-même et en couple ?

Pour faciliter un retour fluide au boulot, il faut avoir en tête que tout repose sur le triptyque suivant :

  1. Moi et mon couple
    Quelles sont mes priorités pros et perso ? Comment je souhaite les articuler ? Comment on partage la responsabilité à deux ? Même si à ce stade ce ne sont que des discussions théoriques, y réfléchir est un très bon début.
  2. Le mode de garde
    Crèche, assistante maternelle, nounou à domicile ? C’est une question cruciale à régler avant la naissance, car le choix du mode de garde peut paramétrer complètement la reprise du travail en fonction des horaires, du coût, de l’organisation des semaines. Dans cette réflexion, je propose aussi de ne pas s’oublier : quel temps restera-t-il pour moi ? Et si on laissait un peu d’air dans le planning pour faire ce qu’on aime ou ce qui nous fait du bien ?
  3. L’entreprise (mon environnement professionnel)
    L’attitude de l’entreprise est le dernier pilier : il faut a minima planifier les deux entretiens avant et après le congé maternité avec l’employeur, le N+1 ou le responsable RH pour balayer toutes les questions et être écoutée.

Avec l’arrivée d’un enfant, un nouveau rythme s’impose. Il y a le temps que l’on consacre à son bébé le matin et le soir, les horaires de la crèche ou de la nounou, les nuits pas encore complètes… Quel est le secret pour trouver ce nouveau rythme ?

Mes 4 clefs à retenir pour trouver ce rythme :

  1. Je reviens au triptyque qui est fondamental selon moi, pour se dire que tout ne repose pas sur la maman, c’est une table à 3 pieds ! Le rythme à trouver ne repose donc qu’à 33% sur la maman, le reste dépend de la société qui n’est pas toujours adaptée aux besoins des mamans actives (manque de places en crèche, faible amplitude horaire de certaines crèches, etc.) et du contexte professionnel, plus ou moins propice.
  2. Pour gérer ces 33%, le secret est d’accepter qu’il y a des choses qu’il va falloir renoncer à faire, et des choses qu’il va falloir renoncer à « faire bien ». Un exemple : les goûters fait-maison que l’on cuisinait pour son premier enfant, on peut peut-être s’en passer pour le deuxième ou le troisième… Il faut absolument savoir lâcher sur certains points non essentiels pour protéger sa santé mentale et éviter l’épuisement.
  3. PARTAGER les tâches, et non pas « déléguer », j’insiste sur ce point car ce n’est pas la même chose. Cela signifie que ce ne sont pas des tâches qui nous incombent par essence et que l’on délègue au deuxième parent. Il faut un vrai partage du travail domestique et éducatif.
  4. Être indulgente et bienveillante avec soi-même : les standards que les mamans s’imposent à elles-mêmes sont souvent trop hauts. Certains sont difficiles à tenir, et chacune a ses propres limites qu’il faut accepter !

Est-ce que la clef finalement c’est de savoir renoncer à son rythme d’avant ? Par exemple oublier l’idée de travailler le soir et le week-end ?

Tout dépend de la capacité physique de chacune : on a tous des rythmes biologiques différents. Moi par exemple, j’ai abandonné l’idée de travailler le soir et le week-end, par instinct de survie je pense, après la naissance de mon deuxième enfant. Sinon j’aurais explosé. Il faut garder en tête que malgré tous les projets qu’on peut faire lors du congé maternité, le bébé qui arrive est un inconnu auquel il faudra s’adapter, certains ne nous laissent pas de répit et peu de prise sur le rythme de la première année, ce n’est pas une raison pour culpabiliser. 

C’est une période où nos réserves d’énergie peuvent être à plat, et pourtant, de retour au boulot on aimerait se donner à 100%, comment trouver l’énergie de tout assumer ?

Pour l’énergie, il n’y a pas de recette miracle : on peut se comparer à la batterie d’un téléphone qu’il faut recharger, mais nous n’avons pas toutes le même carburant…

Mes 5 conseils pour trouver de l’énergie :

  1. Bien se connaître et savoir comment on se recharge : en dormant, en lisant, en faisant du sport ?
  2. Le sommeil est primordial : il faut dormir dès que c’est possible quand on est jeune parent.
  3. Avoir une activité physique extérieure pour prendre l’air, voir le soleil et la nature, activer les muscles et oxygéner le corps (balade en poussette, marche quotidienne, etc.)
  4. Adopter une alimentation énergétique : dans cette période les journées peuvent être très remplies et désorganisées par le rythme anarchique du bébé, on ne fait rien à la même heure, on dort moins et on bouge moins, tout ce qui nous recharge, on le fait moins, de fait on puise dans nos réserves, il faut complémenter avec une assiette saine et revitalisante.
  5. Avoir une activité régulière pour ce que j’appelle « l’hygiène psychique » (yoga, méditation, lecture, activité artistique), pour nettoyer l’esprit et débrancher le mental.

Devenir ou redevenir maman s’accompagne d’un bouleversement émotionnel voire identitaire, et le plus difficile semble de réussir à cumuler les casquettes de maman et de femme active tout en restant épanouie. Quel est le secret pour y parvenir ?

On ne peut pas vraiment dissocier les deux selon moi, parce qu’on ne peut pas se couper en deux ! La ligne qui sépare notre vie pro et perso se gomme petit à petit. Le travail ne cesse de s’inviter chez nous, surtout en ce moment ! Pour gérer cela, c’est à nous d’être claires sur notre cadre dans notre tête, sur ce qu’on fait et ce qu’on ne fait pas. Accepter ou refuser tel dossier, telle deadline, travailler le soir ou non, et s’y tenir. Il faut oser s’affirmer et affirmer ses limites, en ayant conscience de ce que l’on fait pour plaire. Je veux dire qu’il faut à tout prix mettre de côté les conditionnements qui nous font culpabiliser, ce besoin si féminin de faire nos preuves en permanence. Parce que là encore, le risque à long-terme, c’est l’épuisement. On parle beaucoup du post-partum actuellement et c’est une bonne chose, on peut se demander si le fait de reprendre le travail 8 semaines après avoir accouché avec le même rythme qu’avant est adapté au corps humain, comme si le fait de devenir mère (ou père d’ailleurs) était un non-événement…

Bérengère Touchemann, est coach de carrière et auteur du livre Working Mum : 10 séances d’autocoaching pour réinventer sa vie dans la collection My Happy Job (éditions Vuibert).

Pour préparer votre départ en congé maternité et bien vivre votre retour au boulot, Choisir Ma Crèche a conçu un guide sur-mesure pour vous accompagner à chaque étape, et concilier carrière et maternité tout en restant épanouie, pour le télécharger, c’est ici

Vous cherchez une place en crèche ?

Choisir ma crèche vous aide à trouver votre perle rare, la crèche à deux pas de chez vous ou de votre bureau, celle qui s’adapte à vos horaires compliqués ou qui parle anglais à votre bébé ? (Pour savoir comment c’est ici )
Inscrivez-vous ici, vous serez recontactée dans les 24h (hors week-ends et jours fériés).

Réalisation : Les Louves X Choisir Ma Crèche
Crédit photo : Belly Balloon Photography/Les Louves