Biberons de lait maternel ou allaitement mixte : comment alterner sein et biberon ?

Pour partager le moment du repas avec le papa, pour s’octroyer des plages de liberté, ou s’organiser à la reprise du travail : on peut proposer des biberons de lait maternel à son enfant ou opter pour l’allaitement mixte. En effet, l’alternance entre le sein et le biberon pour nourrir son bébé représente une option bienvenue pour les jeunes mamans qui souhaitent à la fois pouvoir déléguer et poursuivre leur allaitement. Quand et comment proposer un biberon à son bébé ? Comment tirer son lait ? Comment faire quand le bébé refuse le biberon ? Mode d’emploi avec Anne-Charlotte Rattel, infirmière puéricultrice, experte en allaitement maternel, qui nous distille ses conseils avec la complicité de MAM, la marque qui vous accompagne pour nourrir votre bébé en toute sérénité.

Biberons de lait maternel : un nouveau réflexe à adopter

Parmi les freins qui peuvent dissuader les jeunes mamans d’allaiter, il y a cette idée que l’allaitement empêche au conjoint de s’impliquer au moment des repas, contraignant la mère à une disponibilité totale et exclusive pendant toute la durée de l’allaitement. Et pourtant, biberon et lait maternel sont loin d’être incompatibles. Une solution trop peu mise en avant pour rendre l’allaitement plus flexible et équilibrer les rôles : « on peut tirer son lait dès la montée de lait, soit généralement 3 à 4 jours après la naissance. Pour passer au biberon de lait maternel, je recommande d’attendre plus ou moins un mois, le temps que l’allaitement au sein ait pris son rythme de croisière », confirme Anne-Charlotte Rattel, infirmière puéricultrice, experte en allaitement maternel.
Retrouvez aussi tous nos conseils dans l’article : Tirer son lait : mode d’emploi.

allaitement-mixte

Allaitement mixte : le b.a.-ba

On parle d’allaitement mixte lorsque du lait artificiel ou des laitages solides sont donnés au bébé en complément du lait maternel. Cela dépend donc de la nature du lait qu’il consomme : « si le bébé est nourri au lait de sa maman, donné au sein et au biberon, il s’agit toujours d’allaitement maternel exclusif », précise Anne-Charlotte Rattel. L’alternance entre le lait maternel et le lait artificiel peut être une option choisie par les jeunes parents dans plusieurs situations : « souvent l’allaitement mixte démarre quand le papa souhaite donner le biberon et que la maman ne souhaite pas tirer son lait, mais surtout à la reprise du travail de la maman », observe Anne-Charlotte Rattel. S’il est compliqué pour elle de tirer son lait sur son lieu de travail, ou si elle ne le souhaite pas, alors l’alternance avec du lait artificiel permet de continuer l’allaitement quand elle est au contact de son bébé tout en introduisant du lait artificiel dans son alimentation. Peut-on pour autant démarrer l’allaitement mixte dès la naissance ? « Ce n’est pas recommandé, explique Anne-Charlotte Rattel. Il est conseillé d’attendre un peu, pour que la lactation soit correctement installée et que le bébé ait une succion efficace. On recommande généralement d’attendre au moins un mois, le temps de s’assurer que tout aille bien, et que la maman et le bébé aient pris leur rythme de croisière ».

Comment éviter la « préférence sein-tétine » ?

Certaines jeunes mamans redoutent le passage au biberon, de peur de voir leur bébé préférer le biberon et refuser le sein par la suite. L’experte de l’allaitement Anne-Charlotte Rattel se veut rassurante : « on entend souvent parler de la confusion sein-tétine, mais les professionnels de santé évoquent plutôt une « préférence » sein-tétine, qui est liée au débit du biberon, qui demande moins d’effort de succion au bébé ». L’enfant en passant au biberon est exposé à des stimulations sensorielles différentes du sein, auquel il peut s’habituer : « mais c’est vraiment du cas par cas, certains bébés passent sans problème d’un modèle d’alimentation à l’autre, d’autres ont plus de difficultés », observe Anne-Charlotte Rattel, qui nous confie ses astuces pour que le bébé accepte aussi bien le sein que le biberon :

allaitement mixte

« Privilégiez des tétines plus petites, avec un débit plus lent qui se rapproche de celui du sein : cela incite le bébé à faire un travail de succion pour obtenir le lait, comme quand il est au sein ». En effet, un bébé allaité est habitué à toute une gymnastique de la bouche pour téter, maintenir le mamelon en bouche et déglutir en même temps : un travail de succion qu’il perdra moins si on lui propose des tétines à faible débit.

« Pensez aussi à positionner le bébé au plus près de sa position quand il est allaité au sein », conseille l’experte en allaitement, afin de reproduire au plus proche ses conditions habituelles.

Retrouvez également à la fin de cet article une sélection de produits pour allaiter en toute sérénité.

Quand le bébé refuse de passer du sein au biberon

Quand un bébé est allaité depuis sa naissance, le passage au biberon n’est pas toujours une étape évidente. Une situation souvent stressante pour les parents… « Le principal est de ne pas braquer le bébé, de lui proposer le biberon régulièrement, quitte à le lui proposer quand il n’a pas faim, afin qu’il se familiarise avec la tétine, explique Anne-Charlotte Rattel. Dans tous les cas, il ne faut jamais forcer et essayer tant qu’on le peut de ne pas dramatiser le refus d’un biberon ! ». Certaines astuces peuvent se révéler efficaces :

  • Privilégier plutôt des tierces personnes pour donner les premiers biberons : plutôt le papa ou la personne qui garde le bébé.
  • Préférer les tétées au sein quand la maman est avec le bébé.
  • Tester des tétines différentes, et différentes températures de lait.
  • Si le biberon ne passe vraiment pas, on peut essayer d’autres contenants (comme la tasse, le verre, la cuiller…)

« N’oubliez pas, si le bébé refuse de manger une journée en l’absence de sa maman, il ne faut pas paniquer, il se rattrapera le lendemain. Généralement les bébés qui refusent les premiers biberons les prennent vite en l’absence de leur maman », rassure l’infirmière puéricultrice.

Et si le bébé n’aime pas le lait artificiel ?

« C’est possible, d’autant plus s’il est habitué au lait maternel, qui évolue avec la croissance de l’enfant, et change de goût en fonction de ce que la maman mange… Pour les tout-petits, je conseille dans un premier temps de tester des températures différentes : l’enfant habitué au sein est habitué à un lait tiède. Pour les plus grands, on peut passer aux laitages solides, qui peuvent remplacer une partie du lait, et permettent de varier les propositions au bébé ».

4 conseils clefs pour réussir l’alternance sein-biberon :

1/ Attendre que la lactation soit bien installée et qu’on ait un rythme de croisière avec l’allaitement maternel exclusif.

2/ Tirer son lait pour maintenir la lactation. En effet, beaucoup de mères, avec l’alternance sein/biberon (même au lait maternel) peuvent se retrouver face à une baisse de leur lactation, et un risque de précipiter le sevrage. On préconise de tirer son lait pendant les moments habituels de tétées du bébé (même si le lait doit être jeté), pour continuer de stimuler la lactation et ainsi poursuivre l’allaitement maternel plus longtemps.

3/ La maman doit garder un allaitement complet lorsqu’elle est avec l’enfant (éviter de lui donner le biberon). C’est ce qui va lui permettre de maintenir un allaitement durable dans le temps.

4/ Prendre le temps, ne pas se braquer, dédramatiser si l’enfant refuse l’alternance, faire des essais : « n’oubliez pas de verbaliser avec votre bébé, de lui expliquer pourquoi on alterne, pour qu’il comprenne ce qui se passe », conseille Anne-Charlotte Rattel.

L’équipement à prévoir pour les biberons de lait maternel et l’allaitement mixte :

Réalisation : Les Louves X MAM
Crédit photo : Belly Ballon Photography pour Les Louves X MAM