Allaitement : comment éviter la douleur quand on allaite son bébé ?

Allaiter son bébé est une expérience pleine d’inconnues, et pour certaines jeunes mamans, la douleur en fait partie. Mastites, crevasses, freins restrictifs du bébé, mauvaise position : on fait le point sur les causes possibles de douleurs pendant l’allaitement, la façon de les éviter et surtout les bons réflexes à mettre en place dès le départ pour allaiter sans avoir mal. On a posé toutes nos questions à Sara Esdras, infirmière en maternité et pédiatrie et spécialiste en lactation, avec la complicité de MAM, la marque qui vous accompagne pour nourrir votre bébé en toute sérénité. 

Est-ce qu’allaiter ça fait mal ? 

Allaiter ne fait pas mal et ne doit jamais faire mal, même les premiers jours qui suivent la naissance ! À ce moment-là on parle d’ailleurs plutôt de sensibilité due aux hormones et à la nouvelle sensation d’un bébé qui découvre le sein. Si on ressent des douleurs, alors il faut en trouver la cause.

Justement, qu’est-ce qui peut causer des douleurs lors de l’allaitement ?

Dans 85% des cas, les douleurs sont liées à un problème de positionnement du bébé au sein. Cela peut facilement se régler en demandant conseils aux professionnelles présentes les premiers jours à la maternité ou à des professionnelles spécialisées en allaitement.

Dans les 15% des cas restants, ces douleurs peuvent être dues à des troubles de la succion (freins restrictifs notamment).

Découvrez tous nos conseils pour bien vivre votre allaitement dans la rubrique : Nourrir son bébé

Est-ce que la montée de lait est forcément douloureuse ? 

Pas forcément, cela dépend des femmes. Certaines ressentiront des douleurs, des tiraillements, parfois même de la fièvre et d’autres absolument rien…

allaitement

Parmi les douleurs liées à l’allaitement, on entend souvent parler des mastites : qu’est-ce que c’est ?

Une mastite est une inflammation du sein. Elle peut être accompagnée des signes d’infection : rougeur, douleur, chaleur, fièvre et masse dans le sein. Généralement, elle est due à un mauvais drainage du sein (qui peut être dû à une mauvaise succion, une mauvaise position du bébé…). Pour soigner une mastite, il faut : ALLAITER ! En effet, drainer le sein est essentiel : il faut donner le sein à volonté jour/nuit, en veillant bien à ce que le sein soit vidé entièrement (utiliser le tire-lait au besoin).
Avant et après la tétée, on applique du chaud sur le sein et on masse de la zone sensible du mamelon.

Le repos est indispensable ! Il faut compter environ 24-48h pour en venir à bout, mais si ce n’est pas le cas, il est recommandé de consulter un médecin qui sera susceptible de prescrire des antibiotiques afin de soigner la mastite.

On parle aussi des crevasses qui font mal aux mamans allaitantes. Qu’est-ce que c’est ?

Les crevasses sont des gerçures au niveau du mamelon et clairement, ça fait mal ! Dans une grande majorité des cas, les crevasses sont dues à un défaut de positionnement du bébé au sein : le mamelon est pincé ou frotte l’os du palais et là, c’est la crevasse assurée !

Voici quelques conseils pour les éviter et s’assurer de la bonne position du bébé : menton bien ancré dans le sein, nez dégagé, visage bien face au sein, les lèvres sont retroussées, bébé prend le sein à pleine bouche et déglutit bien ensuite. Assurez-​vous de la bonne position en sollicitant les différents acteurs de santé qui gravitent autour de vous. Ils sont là pour ça !

Mes conseils pour les soigner, de la blessure la plus légère à la plus profonde :

– Laisser la poitrine au maximum à l’air libre, y déposer quelques gouttes de lait maternel et laisser sécher ;
– Appliquer de la crème à base de lanoline purifiée (Purelan, Melicar, Lansinoh…) ;
– Si la crevasse est très importante, imbiber de lait maternel une compresse, la poser sur le sein et entourer de cellophane, changer toute les 4h, maximum 6h ! Il s’agit du même principe que les coquillages d’allaitement. La cicatrisation en milieu a vraiment fait ses preuves.
On obtient des résultats au mieux en 24h jusqu’à 3-4 jours. Si possible, je recommande de laisser le sein le plus abîmé au repos
Certaines mamans utilisent momentanément des bouts de sein : effectivement la douleur sera réduite mais ce n’est pas ce qui va guérir la crevasse (cela peut même interférer dans votre allaitement à court ou moyen terme). Dans tous les cas, il est impératif d’essayer de comprendre d’où vient la crevasse…

 

douleurs_allaitement

Certaines de nos lectrices ont également raconté qu’elles ont eu des douleurs d’allaitement dues aux freins de leurs bébés (frein de langue postérieur, un frein de lèvre, freins de joue) : qu’est-ce que c’est ? Comment y remédier ?

Oui en effet, cela existe ! Nous possédons tous des freins de langue et lèvre, ils sont élastiques et souples, ils permettent une bonne mobilité de la sphère buccale. Mais chez certaines personnes (même les bébés) ils peuvent être très serrés : on les appelle « freins restrictifs ». Cela peut avoir des conséquences sur la mise en route de l’allaitement notamment car la succion du bébé est laborieuse. Si vous avez un doute sur la présence de freins restrictifs chez votre tout petit il est important de consulter un professionnel formé aux freins restrictifs : ORL, consultante en lactation IBCLC, orthophoniste, certains chiropracteurs. Une rééducation et/ou une intervention chirurgicale peuvent être envisagés pour remédier à ce problème.

Quid du mal de dos quand on allaite ?

Il est possible que vous ayez mal au dos durant votre aventure lactée, ce qui peut être consécutif à une mauvaise position pendant la tétée. Gardez-en tête que c’est toujours le bébé qui vient à vous et non l’inverse, votre dos ne doit pas se courber pour allaiter. Allaiter ne doit pas donner mal au dos.

Difficile de continuer d’allaiter quand on a mal. Comment dépasser la douleur si on a envie de prolonger son allaitement malgré tout ?

Ne pas rester seule ! Jamais ! Vous n’êtes pas seule à être ou avoir été dans cette situation. Il est important de se diriger vers des professionnels formés ou groupes de soutien à la parentalité et à la maternité qui pourront apporter de très bons conseils et ont un rôle de soutien essentiel auprès des jeunes femmes qui vivent ces situations difficiles. Le soutien est l’une des clés de la réussite de l’allaitement, alors rapprochez-vous des personnes qui vous font du bien !

L’information également constitue un élément clé de la réussite de votre allaitement. Ces « douleurs » sont dans une majorité des cas évitables avec les bonnes infos en main.

Réalisation : MAM X Les Louves
Crédit photo : Belly Balloon Photography/ MAM- Les Louves