Premiers bains : les clefs pour un moment serein avec son bébé

C’est un moment à la fois émouvant et stressant, que les jeunes parents découvrent souvent avec beaucoup d’appréhension : donner le bain à son nouveau-né peut pourtant devenir une parenthèse magique, un moment de connexion précieux avec son bébé. Pour le vivre sereinement et en profiter pleinement, suivez les conseils d’une professionnelle de la petite enfance, distillés avec la complicité de Stokke.

Tous les bébés aiment le bain

On a tendance à l’oublier, mais les nouveau-nés ont passé neuf mois dans le liquide amniotique et l’eau est tout sauf un élément hostile pour eux. Au contraire, le bain est synonyme de retour aux sources et de détente absolue. Alors pourquoi craint-on si souvent de leur donner leurs premiers bains ? « C’est généralement un moment très stressant pour les jeunes parents, parce que leur bébé est tout petit et vulnérable. Ils ont tendance à imaginer le pire, à penser que donner le bain c’est prendre le risque de « casser » leur bébé fragile, le faire tomber, le noyer… Par ailleurs, les bébés pleurent souvent au moment du bain, ce qui rend la situation encore plus angoissante pour des parents qui découvrent leur enfant », explique Alexandra Gorski, consultante périnatale. Or, il suffit d’avoir les bons gestes pour se rassurer : « votre bébé ne risque rien si vous le tenez bien : une main sous la nuque, une autre sous les fesses et il est sécurisé pour le bain ». De même, les pleurs ne signifient pas que votre bébé n’aime pas le bain : « tous les bébés aiment être baignés, s’ils pleurent c’est pour d’autres raisons », rassure Alexandra Gorski. «  Les tout-petits emmagasinent beaucoup de stimuli pendant la journée. Au moment du bain, ils peuvent justement se sentir assez détendus pour avoir envie de « relâcher la pression » : ce sont alors des pleurs de décharge émotionnelle ». Leurs pleurs peuvent aussi traduire un inconfort passager (fatigue, froid…). « Je conseille toujours aux jeunes parents de garder en tête que le bain est avant tout un moment de plaisir : cela les aidera à se détendre et à être à 100% dans le moment avec leur bébé »

Conseils pour les premiers bains du bébé


4 clefs à retenir pour donner les premiers bains


– Un bain, c’est 5 minutes maximum pour un nouveau-né : au-delà, il risque de se refroidir et de fatiguer.
– Préparer la salle de bain : la salle de bain doit être chauffée entre 22 et 24 degrés. « Si vous n’avez pas de thermomètre pour connaitre la température de la pièce, fiez-vous à vos sensations : il faut que l’on se sente bien et à l’aise en rentrant dans la pièce », conseille Alexandra Gorski. Quant à l’eau, elle doit être à 37 degrés.
– Préparer son matériel en avance : « Déshabillez votre bébé dans un endroit sécurisé : si vous n’avez pas de table à langer dans la salle de bain, aucun souci, vous pouvez le faire au sol, en installant le matelas à langer sur une grande serviette de bain par exemple. Cela convient très bien ! ». Veillez à bien avoir votre matériel sous la main : compresses stériles, liniment pour le siège, cotons, sérum physiologique, des couches propres, un produit asséchant pour le cordon ombilical… « Je recommande toujours d’avoir sous la main une serviette de petite taille : cela permet de tamponner les zones humides au moment du change après le bain, et d’éviter les pipis intempestifs ! ».
– Choisir la bonne baignoire : « J’aime beaucoup les baignoires pliables et transportables : elles sont pratiques, maniables, se rangent facilement. C’est le genre de petits détails importants qui font que les parents se sentent plus en confiance. Et puis les petites baignoires réduisent la perte de chaleur de l’eau ».

Conseils pour les premiers bains du bébé

Bien gérer la sortie du bain


On a souvent donné les premiers bains à la maternité, où la baignoire est au même niveau que la table à langer, ce qui facilite grandement les manipulations du bébé. Mais pas de panique, comme le rappelle Alexandra Gorski, il n’y pas de solution parfaite, on fait toujours avec les moyens du bord chez soi… « Je recommande de prendre une grande serviette de toilette, de se l’accrocher au cou ou de la bloquer sous le menton avant de prendre son enfant et de l’envelopper. En hiver on peut la chauffer au préalable. On peut aussi la poser sur nos genoux et y déposer le bébé en sortant du bain ». L’idéal ? Opter pour une serviette tablier, une invention bien pratique qui permet de sécher le bébé en le serrant contre soi.

Conseils pour les premiers bains du bébé

Des petites astuces pour faire du bain un vrai moment de connexion


« Une relation magique se crée entre le parent et l’enfant au moment du bain, qui passe par le regard, le toucher, les caresses… », décrypte Alexandra Gorski. Les petits plus pour créer la connexion ? « N’hésitez pas à lui parler doucement, à le rassurer avec des mots s’il pleure, à décrire le moment pour lui ». Viendront ensuite les petits jouets dans le bain, qui permettront de créer des moments de jeu à deux entre le parent et son enfant.
« J’aime aussi l’idée de prendre le bain avec son bébé : cela permet d’apprendre à le connaître, à le manipuler, et met le parent en confiance. Si on opte pour le bain à deux, on prépare d’abord un transat installé au pied de la baignoire, recouvert d’une serviette éponge : on peut ainsi y déposer son bébé en sortant du bain, rabattre la serviette pour l’envelopper le temps de sortir à son tour rapidement. »

Premiers bains : Les petites astuces de Maïa, maman de Lïlly, 1 mois, et auteure du site Petits Beguins

Vous souvenez-vous du premier bain de Lïlly ?


Oui, bien sûr ! C’était à la clinique, 3 jours après l’accouchement. Nous l’attendions avec impatience ce premier bain et on avait pas mal d’appréhensions… Du coup, on avait hâte d’entendre les conseils des professionnels et de recopier leurs gestes rassurants pour se familiariser avec.

A-t-elle aimé ce moment ?


Ha ha, pas du tout ! Elle était rouge écarlate à force d’hurler et bougeait ses petits bras et ses petites jambes dans tous les sens (dur de voir ça pour des tout jeunes parents ! ). Moi, je tenais à peine debout à la suite de l’accouchement, j’étais blanche comme un linge et tremblotante. C’est donc le papa qui a géré ça tout seul, de main de maître, pendant que j’observais pour garder en tête tous les conseils.

Conseils pour les premiers bains du bébé

Aujourd’hui, est-ce que le bain est un moment serein ou un peu stressant pour vous ?


On a très vite pris nos marques. Donc aujourd’hui c’est un moment serein. On a eu la chance d’avoir un bon gros bébé à la naissance, ce qui facilite énormément la manipulation de notre fille car elle tient très bien sa tête et paraît un peu moins « fragile ».

Est-ce que c’est plutôt vous, le papa ou vous deux qui donnez le bain ?


Alors justement, ce moment est serein parce qu’on fait toujours ça ensemble. Ça nous rassure énormément et c’est notre moment à nous trois. On a chacun notre rôle. L’un s’occupe de changer la couche, pendant que l’autre prépare le bain, je la savonne, Papa la porte, on gazouille tous les trois quand Lïlly est dans son bain, il sèche le haut, pendant que je sèche le bas. Une mécanique bien huilée !

Conseils pour les premiers bains du bébé

Quels sont vos petits rituels pour en faire un moment de connexion avec Lïlly ?


On passe notre temps à chantonner (attention aux oreilles !), à lui faire des papouilles sur le ventre et des grands sourires. Ça rassure tout le monde, parce que ça crée une bonne ambiance. On donne le bain à Lïlly souvent juste avant la dernière tétée. Je suis en général toute prête pour aller au lit, pour l’embarquer juste après tout contre moi en peau à peau (si la sortie de l’eau a été compliquée) ou emmaillotée dans son pyjama, prête pour la nuit. Yeux dans les yeux, elle s’endort tranquillement.

Avez-vous des petites astuces à nous donner ?


Pour moi, la première étape, comme les bébés sont de vraies éponges à émotion, c’est de se créer un petit cocon. Une salle de bain où on se sent bien, où on aime passer du temps. Après, il faut bien chauffer la pièce : personne n’aime sortir de son bain quand il fait froid, et encore moins un bébé. Il faut tout préparer en amont pour avoir tout à portée de main (et rien qui traîne, pour éviter de s’y prendre les pieds). Chez nous, la baignoire se trouve juste à côté de la table à langer. Les jouets attendent gentiment au coin de la Flexibath. La serviette est dépliée prête à envelopper bébé. Et l’huile patiente juste à côté pour masser un peu ses pieds si elle nous laisse le temps. Et puis il faut aller vite car la sortie du bain, si on est un peu trop « lent » (alors qu’en réalité on a l’impression d’être des Speedy Gonzales) peut se terminer en crise.

Conseils pour les premiers bains du bébé

Que pensez-vous de la Flexibath ? En quoi aide-t-elle à passer un chouette moment dans la salle de bain avec votre bébé ?


Déjà, le point super positif pour la Maman, c’est que la Flexibath est très belle ! Ça permet de garder une vraie harmonie dans sa salle de bain pour s’y sentir bien. Comme elle est pliable, elle se transporte facilement partout et permet de ne pas stresser quand on part en vadrouille. Grâce à ça on garde les mêmes repères pour le bain, les mêmes gestes. C’est très rassurant.
Quand je suis toute seule, je rajoute l’accessoire nouveau-né qui me permet de mieux gérer ma fille. À ce moment-là, je laisse la Flexibath dans la baignoire et je la vide facilement grâce à son bouchon (pour éviter le mal de dos). Et puis pour cet été, avec les grosses chaleurs de notre région (nous habitons dans le Sud-Ouest), ça nous fait une petite piscine portable à trimballer dans le jardin ou chez les copains…

Conseils pour les premiers bains du bébé

Retrouvez l’univers inspirant et poétique de Maïa sur son compte instagram @petitsbeguins et sur son blog www.petitsbeguins.fr

Merci à Alexandra Gorski, consultante périnatale et fondatrice de www.lessecretsdebebe.com pour ses précieux conseils.

Réalisation : Stokke x Les Louves
Crédit photo : Petits Béguins

Conseils pour les premiers bains du bébé

 

Lire aussi sur Les Louves 
Premières nuits : conseils et astuces pour aider son bébé à faire ses nuits
Premières sorties : comment ouvrir son enfant au monde qui l’entoure
Première année : comment éveiller et stimuler son bébé ?
5 conseils pour des nuits sans larmes, de 0 à 6 ans